Pouvez-Vous Obtenir De L’ADN À Partir De Sang Séché?

La collecte, le stockage et l’analyse de l’ADN sont une partie essentielle de nombreux domaines et disciplines médicaux. Pour obtenir des résultats viables, quelle que soit la discipline, il est nécessaire de disposer d’échantillons stables et de haute qualité à partir desquels l’ADN peut être extrait. Les échantillons de sang frais ne sont pas toujours viables en raison de difficultés de collecte, de transport ou de stockage. Cependant, des échantillons d’ADN viables et stables peuvent également être extraits de sang séché.

L’ADN est généralement extrait de l’une des deux sources principales : les cellules de la joue ou les globules blancs. Les échantillons de cellules de joue présentent un risque accru de contamination par des virus, des bactéries ou des éléments environnementaux. Le sang est donc la source privilégiée d’échantillons d’ADN.

Les échantillons de sang, cependant, ont leurs propres limites, et s’ils ne sont pas transportés et stockés correctement, les échantillons deviennent inutilisables dans un délai très court. L’extraction de l’ADN à partir de sang humide est également un processus complexe et exigeant en ressources, qui ne convient pas aux milieux pauvres en ressources, y compris le travail sur le terrain.

Les échantillons de sang séché n’ont pas les mêmes contraintes de temps et de température que les échantillons de sang humide. Ils peuvent être collectés plus efficacement sur le terrain et transportés et stockés pour une extraction ultérieure de l’ADN sans avoir besoin de réfrigération.

L’ADN est traditionnellement extrait du sang séché à l’aide de taches de sang séchées sur du papier filtre. Cependant, les études menées à l’aide de cette méthode ont révélé qu’elle nécessitait souvent des protocoles à forte intensité de main-d’œuvre et de multiples étapes d’extraction, difficiles à réaliser lors des études sur le terrain. La technologie de microéchantillonnage par absorption volumétrique élimine bon nombre des obstacles à une collecte efficace de l’ADN que l’on trouvait dans les méthodes précédentes.

Un autre avantage de l’utilisation du prélèvement ponctuel de sang séché pour l’extraction de l’ADN est la longévité de l’ADN dans le sang séché. Plusieurs études ont conclu que de l’ADN viable était présent dans les taches de sang pendant plusieurs mois. Ces résultats montrent peu de variation même en cas d’augmentation des températures et de l’humidité. Aucune différence significative n’a été trouvée dans la qualité de l’ADN extrait lorsque la tache de sang a été soumise à une humidité relative de 93% ou à des températures de 35°C. Ces tests ont été effectués sur une période d’au moins trois mois sans dégradation significative de l’ADN lors de l’extraction.

Des tests ont également été effectués en laboratoire pour évaluer la dégradation des échantillons de sang séché prélevés. Les résultats n’ont montré aucune dégradation de l’ADN, quelle que soit la méthode d’extraction, lorsque les échantillons ont été maintenus à 4°C pendant 24 heures. Compte tenu des résultats de l’étude, les conditions de laboratoire standard, y compris la capacité de refroidir de manière significative les échantillons, ne sont pas essentielles à la stabilité ou à la longévité de l’ADN dans les taches de sang séché obtenues par des techniques de micro-échantillonnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *